Jeux du Pacifique

De Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche

Modèle:Infobox Compétition sportive Te mau hauti no Patifita (-matamua-i te hautiraa no Patifita) o te hoe ia tatauraa tuaro o te tavini nei ei transposition no te mau hautiraa Olympic i nia i te faito o te motu no Patifita. Ua itehia teie mau hauti na roto i te tomite Olympic a te ao nei.

Ua fanauhia oia i rapae i te hoe faaotiraa no te amuiraa no Patifita i Rabaul i no Papua New Guinea i te 1959 e i te matamua 1963 i roto i te mau Hau Amui no Patifita i te fenua Marite, ua-matamua-te mau hauti no te pae Apatoa i te hoe opuaraa no te puai o te mau mana o te mau hau amui Oia ia, i te mau hautiraa matamua tei faatupuhia i Suva i te matahiti 1963, aita hoe ae o te 12 tuhaa fenua i riro ei mea tiama. Tera ra, i te tahi mau taime iti, i roto i te matahiti 1970, ua tupu te tahi o teie tuhaa fenua i te i e te tahi atoa mau ture, no reira, ua faaatea e te metropolises i te mau titi no teie ohipa tuaro.

Ua taui te Hebrides api i to ratou ioa i Vanuatu e te tiamaraa i te avae 1980. Hoe a huru to te mau vahi atoa (mai te tuhaa fenua Farani o te Taratoni api, no te taata i te fenua Farani e aore ra, Wallis e Futuna) e nehenehe te reira ia parade e ia farii i te hoe himene taa e atu i to ratou faito no te guardianship (no reira, mai te mea e, te Aramea i te pae tooa o te ra tonoraa taata, e riro ia ei mau taeae no te fenua farani, tei roto tona iho parades e reva).

Ua pee te mau hauti matamua i irregular taime e tae roatu i te mau hauti o te 1971. Mai taua taime ra, ua hauti ratou i te mau matahiti e maha. Mai te 1981, te tahi atu mau hauti, ua pii te i te mau hautiraa e aore ra te te farani, e ua hauti atoa e 4 matahiti i rotopu e piti na hauti no Patifita (mai te tau toetoe Olympics). Te mau hauti matamua e piihia no te mau hautiraa no Patifita eiaha ra i te pae apatoa, e riro ia te reira i Nouméa, New Taratoni, i te avae 2011.

Conseil, drapeau et serment des Jeux[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Mai te mau Olympiads, ua riro te mau hautiraa no Patifita ei tino faatereraa, te apooraa hauti no te pae Apatoa (JJPS), renamed i te hora 2005 ei apooraa hauti na te mau melo no Patifita, tei hamanihia i te i e faahohoa ra i te faito o te taata tataitahi e aore ra, i te pae tataitahi). Ua riro teie apooraa ei hopoia rahi roa no te faatupu i te mau ture o te tatauraa, te haapapuraa e, te vai ra te mau hautiraa tano, te maitiraa i te fenua e i te tapea i te mau tuaro o te hinaaro e o te ore e hauti i te mau hauti.

Ua faatiahia te ceremonial o te apooraa no te mau hautiraa tataitahi, e te toea e tae noatu i te oroa hopea i reira e faaitehia ai i roto i te tomite no te mau hautiraa i muri nei.

Ua faaterehia te mau hautiraa aratai, te mau amended e te mau parau e vai ra i roto i te apooraa hautiraa, i teie nei te ahuru ma toru. Oia mau, mai to ratou poieteraa i te matahiti 1963, e rave rahi mau faatanoraa tei titauhia ia ravehia, i roto ihoa ra i te aua no te tuaro vaqaqacotaki, i roto i te tuatiraa, e mea pinepine te tauiuiraa o te tahi atu mau hautiraa no te tuaro (Olympic hautiraa, Mediterranean hautiraa Ua titauhia atoa ia faatano i te logistically i nia i te mau fenua e te mau mau politita o te tuhaa fenua.

Te tapuraa o te mau hauti, ua faataa-e-hia, mai te Olympic o te oroa, i te pu matamua e te hoe competitor no te mau fenua tei patahia e te reva tei na o e, "e mea tia ia tatou ia rave i te tuhaa i roto i te mau hautiraa no Patifita (matahiti) i roto i te hoe varua tuaro parau Te ravehia nei te reira na roto i te tapuraa i muri nei na roto i te hoe tuhaa o te mau fenua e rave rahi: "te faaite nei matou i te hoe tia faatere i te mau hauti no Patifita i te fare (matahiti) i roto i te hoe sportsmanship papu, te iteraa i te mau ture o te aratai ia ratou e o te hinaaro i te rave i te reira no te

États et territoires membres du conseil des jeux du Pacifique[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

22 ua faatiahia tuhaa fenua no te rave i te mau ohipa atoa.

I te avae tiurai 2014, ua faaoti te mau tomite Olympic no te fenua Oceania no te faatia i te reo e te Niu Terani no te tatau i te taime matamua i te hautiraa no Patifita i te mau hauti no te mau hautiraa o 2015 te fenua Patifita. Excluded e tae roa mai i teie nei no te matau i ta ratou mau domination teimaha, ua anihia i na fenua e piti ia tatau i roto i te weightlifting, faahoro popo sevens, tae kwon rave e fano ohipa, i reira te tahi atu mau fenua e Patifita e tuati ai i te reira.

États pleinement indépendants[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

  • Fiji Motu Solomona Kiribati Nauru No Papua New Guinea Samoa Tonga Tuvalu Vanuatu

États indépendants en libre association avec un autre État[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

États-Unis[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Mau i te mau Hau Amui no no Micronesia: hoe Repupirita i te mau Hau Amui no Marite

Te mau motu no te fenua Marshall: e mea tuati te Repupirita i te mau Hau Amui no Marite

Palau: e mea tuati te Repupirita i te mau Hau Amui no Marite

Nouvelle-Zélande[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Territoires non indépendants[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Territoire australien[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

  • Île Norfolk : territoire autogouverné associé à l'Australie

Territoires français[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Territoire néo-zélandais[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Les Îles Gilbert et Ellice ont participé aux premières éditions, avant de se scinder pour devenir Kiribati et Tuvalu.

Sports pratiqués aux Jeux[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Mai te mau aratai api (ua faaamuhia i te 14 no me 2006 e amended i te 30 no atopa, 2008), ua rave matamua i 2011 te mau hautiraa no te fenua Patifita, e ua riro te reira ei faito no te ohipa tuaro i roto i te mau hautiraa tataitahi.

I rotopu i te reira, e 12 faahepo tuaro (te vai ra 5 i mua):Modèle:Début de colonnes

Modèle:Fin de colonnesS'y ajoutent au maximum 16 sports optionnels laissés au choix du pays organisateur au sein d'une liste de 28 disciplines différentes (37 auparavant), dont certaines ne sont pas reconnus comme sports olympiques, à condition qu'au moins six pays participants s'inscrivent à chacune des activités choisies. Les disciplines optionnelles comprennent :Modèle:Début de colonnes

Modèle:Fin de colonnesNo te 13raa i te mau hautiraa no Patifita, tei faatupuhia i Samoa i te 2007, te tabula no te mau tuaro i maitihia e to ratou vahine:

Te tuaro: 100m. 200m. 400m. 800m. 1, 500m. 5, 000m. 10, 000m, tere e aore ra, ia au i te afaraa o te tere, 20km a haere atu, 400m hurdles, i-100m e 4-400m., jumps jumps, raau, Ripene menema no te mau ohipa a te taata iho. No te mau ohipa atoa a te taata, tei ia tatou nei te steeplechase, te 110m hurdles e te decathlon o te nehenehe e monohia e te octathlon. No te ohipa a te mau vahine, tei ia tatou nei te 100m hurdles e te heptathlon;

Badminton: te mau tamahine, Gentlemen e huare tournaments;

Tairi popo: te pupu no te mau vahine e te tournaments;

Te popo: te pupu no te mau vahine e te tournaments;

Volleyball pae tahatai: te pupu o te tane e te vahine tournaments;

Popo i nia i te aihere: te pupu no te feia api e te mau vahine tournaments;

Haavare motomoto peretane: te mau piha haapiiraa teimaha atoa tei itehia e te mau Amateur haavare motomoto, te mau ohipa atoa na te ao atoa nei;

Cricket: te pupu no te mau vahine e te tournaments o te tane;

Bodybuilding: te taata tournaments o te tane e te vahine;

Tuaro puai: te taata tournaments o te tane e te vahine;

Tueraa popo: te vai ra te mau vahine, te tatauraa o te taata;

Popo: te taata tatauraa o te tane e te vahine;

Weightlifting: te taata tournaments o te tane e te vahine;

Hockey no te aua: te pupu no te mau vahine e te tournaments o te tane;

Judo: te mau mau pupu a te taata nei;

Te mea au: te mau ohipa a te tane e a te vahine. Tayo ay 5sa 0m. 100m. 200m. 400m. 800m (no te mau tiai) e te 1, 500m (no gentlemen) freestyle, 50m, 100m e 200m breaststroke, 50m. 100m. 200m. backstroke, 5m e 0m 100, 200butterfly 200400e 100 pehe, 4-200m , te vai ra te pape matara (5km) e e piti na ohipa faahepo ore: hopu (haamahutaraa e turi) e te pape polo;

Netball: pupu no te mau vahine tatauraa;

Faahoro popo sevens: pupu no te mau tane tatauraa;

Squash: te pupu no te mau vahine e te tournaments o te tane;

Faaheeraa: te taata tatauraa o te tane e te vahine;

Taekwondo: te pupu no te mau vahine e te tournaments o te tane;

Tennis: te mau vahine e te otahi tournaments a te feia api, te mau vahine, e te huare doubles tournaments;

Tennis no te airaamaa: te pupu tatauraa e te mau vahine e te mau vahine e te doubles o te taata iho

Archery: te taata tournaments o te tane e te vahine;

I tuaro: te taata iho e te mau vahine tatauraa;

Haaputapu i te faahoro popo: te pupu a te mau vahine e te tournaments o te tane;

Triathlon: te hororaa a te taata iho e te mau vahine;

Va'a: nunaa taata i rotopu i te tane e te vahine crews;

Fano: ang mga lalaki at mga babae, Hobie mai mimi 16, naka at windsurfing tatauraa (te mea teimaha, te maramarama e te tuhaa o te mau vahine);

Volleyball: pupu no te mau vahine e no tournaments.

  • 1963 : Iers Jeux à Suva, Fidji (1re foise fois)
  • 1966 : IIes Jeux à Nouméa, Nouvelle-Calédonie (1re fois)
  • 1969 : IIIes Jeux à Port Moresby, Flag of Papua New Guinea 1965.svg Papouasie-Nouvelle-Guinée (1re fois)
  • 1971 : IVes Jeux à Papeete, Polynésie française (1re fois)
  • 1975 : Ves Jeux à Tumon, Guam (1re fois)
  • 1979 : VIes Jeux à Suva, Fidji (2e fois)
  • 1983 : VIIes Jeux à Apia, Samoa (1re fois)
  • 1987 : VIIIes Jeux à Nouméa, Nouvelle-Calédonie (2e fois)
  • 1991 : IXes Jeux à Port Moresby et Lae, Papouasie-Nouvelle-Guinée (2e fois)
  • 1995 : Xes Jeux à Papeete, Polynésie française (2e fois)

État ou Territoire étant arrivé en tête du classement des médailles à chaque édition[fa’ahuru ’ē | modifier le wikicode]

Fidji, territoire organisateur, 64 médailles (34 d'or, 23 d'argent et 27 de bronze)
Papouasie-Nouvelle-Guinée, 32 médailles (9 d'or, 12 d'argent et 11 de bronze)
Nouvelle-Calédonie, 27 médailles (7 d'or, 9 d'argent et 11 de bronze)

Une des controverses qui a touché à peu près toutes les éditions des Jeux de Pacifique concerne l'organisation de compétitions le dimanche. Or, dans le Pacifique insulaire, le jour saint chrétien est particulièrement important. Toute activité physique est même interdite aux Tongiens le dimanche. D'un autre côté, les territoires toujours associés à des grandes puissances comme les États-Unis, la France, l'Australie et la Nouvelle-Zélande sont beaucoup plus modérés sur ce point.

Certains jeux ont été perturbés par le passé pour des raisons politiques. Ainsi, les jeux de Nouméa en 1987, en pleine période des événements qui voyaient s'affronter violemment partisans et opposants à l'indépendance en Nouvelle-Calédonie, ont été boycottés par des États de la région qui soutenaient alors ouvertement les indépendantistes: le Vanuatu et les Tonga n'ont pas participé ainsi à ces jeux. De même, la décision du gouvernement français de procéder à une dernière série d'essais nucléaires à Moruroa en Polynésie française a poussé de nombreux membres du Conseil des Jeux du Pacifique à ne pas participer aux jeux organisés par Papeete en 1995: il s'agit du Vanuatu, des Samoa, des Samoa américaines, de Nauru et de Niue.

La victoire quasi systématique de la délégation de Nouvelle-Calédonie à chaque jeux pose de plus en plus la question de savoir si ceux-ci permettent une réelle compétition ou s'il n'y a aucun moyen de lutter contre les territoires dépendant d'une grande puissance économique, et a fortiori les territoires français de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française qui disposent à la fois d'un potentiel démographique important, qui n'est dépassé ou égalé dans le Pacifique insulaire que par Fidji et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, d'un niveau de vie élevé et de moyens économiques particulièrement important essentiellement liés aux aides de la Métropole. Cela leur permet donc de financer des infrastructures modernes et de réunir des délégations beaucoup plus importantes que les micro-États de la région. Ainsi, certaines voix s'élèvent, quoique encore assez isolée, pour réserver les jeux aux seuls États indépendants. Les îles Salomon ont défendu leur dossier de candidature pour l'organisation des jeux de 2011 en mettant en avant qu'ils étaient les seuls candidats à être indépendants. Toutefois, les défenseurs des jeux tels qu'ils existent à l'heure actuelle y voient au contraire le moyen de faire progresser le sport dans la région pacifique et d'aider des pays au niveau de vie assez bas à développer en partie leurs économies notamment en étant les organisateurs de cette manifestation sportive.

Certaines critiques se sont élevées, notamment au sein des territoires proches des grandes puissances occidentales, contre le fait qu'une grande partie des infrastructures sportives construites à Suva en vue des jeux de 2003 avait été financée par la Chine.

  1. Si présent : est considéré comme un seul sport avec le football masculin.
  2. Si présent : est considéré comme un seul sport avec le rugby à sept masculin de l'IRB.